Ma Vie Zéro Déchet

ma_vie_zero_dechets.png

Donatien vit à Paris avec sa femme et sa fille. Il s’est donné 6 mois pour réduire au maximum sa production de déchet.

Est-il possible d’atteindre le « zéro déchet » ?

Son film « Ma vie zéro déchet » regroupe les vidéos et images issues de son carnet de bord. Quelques vidéos sont en ligne sur Youtube. Il s’y filme au quotidien et pèse ses déchets chaque semaine. Ses vidéos relatent ses victoires, ses essais, ses échecs et bien sûr ses découvertes qu’il partage avec nous.

Tous les thèmes de la vie quotidienne sont abordés, que ce soit au bureau, à la maison ou au supermarché. Tout y passe : des magasins en vrac pour l’alimentation surtout, mais également pour le vin, les produits ménagers et les produits d’hygiène jusqu’aux donneries, lieux où rien ne se perd. Les trucs et astuces de tous les jours sont également mis à l’honneur : le fait maison, le compost, les alternatives aux produits de consommation habituels (on remplace les couches jetables par des couches lavables, on remplace l’essuie-tout par les serviettes microfibres…).

Au cours des vidéos, des experts mais aussi des gens de tous les jours sont questionnés et nous informent. Pourquoi les industriels suremballent leurs produits ? Que peut-on composter et que ne vaut-il mieux pas mettre dans son compost ? Ce sont des informations très utiles, ludiques, qui éveillent les consciences et donnent à penser. A la fin de ces six mois, Donatien est passé de 40kg de déchets par semaine à 1kg par semaine. Challenge validé !

ma-vie-zd2

Donatien montre que l’on peut facilement réduire ses déchets de manière conséquente et que le meilleur déchet est celui que l’on ne produit pas !

Pour voir les aventures de Donatien, le film est disponible en DVD. Il sera disponible dans une boîte « kit d’initiation au zéro déchet » empruntable à la médiathèque de Gerland. On vous en dit bientôt plus sur ce chouette projet ! En attendant, n’hésitez pas à faire un tour sur le blog de Donatien : http://blog.francetvinfo.fr/ma-vie-zero-dechet/

ma-vie-zd

Site de la société de production et de distribution Zed

Zéro déchet a trouvé sa Maison… à Paris

maison

  • La maison du zéro déchet

“ Cherche maison pour lutter contre les déchets ˮ. Eh oui ! Les locaux actuels de Zero Waste France (ZWF) ne sont plus adaptés à la taille de la structure. Il suffit de dire que pas moins de 5000 personnes ont été réunies lors du 1er Festival Zero Waste, fin juin pour se rendre compte de l’ampleur de plus en plus considérable que le mouvement continue d’avoir. L’exigence d’un “ quartier général ˮ pour concrétiser le mouvement et le rendre plus visible s’est donc vite imposée. En fait, un endroit adapté a déjà été trouvé … mais il reste encore des travaux à faire pour aménager les locaux et les rendre accessibles !

Pour cette raison ZWF a mis en place une campagne de financement participatif. L’objectif est de donner naissance au premier lieu en France entièrement consacré aux démarches « zéro déchet » et plus généralement à l’économie circulaire : la Maison du Zéro déchet ! Le projet prévoit la mise en place d’une boutique où les produits permettant de passer au mode de vie zéro déchet pourront être enfin concentrés dans un seul et même endroit. Cette partie sera aussi le premier « Point Consigne » de la région Île-de-France. Ensuite, il y aurait un espace de formation conçu pour accueillir ateliers, conférences, projections… bref, toute sorte d’activité visant à sensibiliser sur la problématique des déchets. Enfin, un troisième espace permettrait d’accueillir les bureaux de ZWF.

L’objectif est d’atteindre au moins la somme de 20 000 € pour le 17 novembre. Les débuts sont prometteurs : trois semaines après le lancement de la campagne, le seuil des 480 contributeurs a été franchi, avec plus de 17 500 € déjà collectés !

Pourtant il reste encore du chemin à faire… et c’est pour cela que ZWF a besoin de l’aide de tous ceux qui veulent parvenir à une société sans gaspillage. Comment donner sa contribution ? C’est très simple : il suffit d’aller sur la page Ulule du projet.

  • Pourquoi adhérer à Zero Waste France ?

En plus du financement participatif pour ce beau projet qu’est la Maison Zéro Déchet, il nous semble important de vous parler de l’adhésion  à l’association Zero Waste France. En effet, le nombre de membres est crucial pour que l’on puisse continuer à faire avancer les problématiques liées aux déchets au niveau national. Le Grenelle de l’environnement a fixé un seuil de représentativité des associations nationales à 2000 membres cotisants. C’est la condition pour qu’elles obtiennent l’agrément de protection de l’environnement. Cet agrément permet de mener plus facilement des recours en justice et de siéger dans les commissions et les groupes de travail convoqués par le ministère de l’environnement.

Zero Waste France est l’une des seules associations de protection de l’environnement spécialisée sur la thématique des déchets à avoir cet agrément. Ce qui permet derrière de siéger dans des instances (emballages, REP, fiscalité déchet, normes sur le compost..) où aucune autre association n’est présente. Cette année, ZWF risque d’avoir du mal à atteindre les 2000 membres en décembre, ce qui est vraiment dommage, d’autant que le gouvernement va changer en 2017 et qu’il risque d’être tenté d’éliminer des instances de travail les associations gênantes qui n’ont pas l’agrément…

Pour garantir son indépendance vis à vis des pouvoirs publics et industriels et être représentatif de la société civile, Zero Waste France dépend donc du soutien de ses adhérents et donateurs pour promouvoir les démarches zéro déchet en toute liberté d’action et de parole, vis à vis des pouvoirs politiques et industriels.

Afin de faire évoluer les lois vers une gestion durable des déchets et conserver sa place au sein des instances politiques de représentation de la société civile, Zero Waste France doit atteindre 2000 adhérents ! Alors pour faire entendre sa voix et si ce n’est pas encore fait, adhérez au mouvement Zero Waste France : https://www.zerowastefrance.org/fr/donner. Merci !

Voir tous nos plaidoyers