Un noël qui sent le sapin !

Les fêtes de fin d’année approchent à grands pas tout comme son lot de préparation : décoration, cuisine, dénichage de cadeaux pour la famille et les amis. Noël rime aussi bien souvent avec surconsommation et production accrue de déchets.
Zéro Déchet Lyon vous propose de comprendre l’impact de cette période de fête sur nos déchets et puis, d’envisager des alternatives pour les réduire sans pour autant saper la fête ! Les plus beaux sapins « zéro déchet » seront récompensés !

Un Noël traditionnel : surconsommation, surplus de gaspillage et surproduction de déchets

Entre les cadeaux, les trajets, la décoration et les repas de fêtes, les émissions de gaz à effet de serre augmentent en moyenne de 650 kg de CO2 par personne[1] à cette période, soit l’équivalent de 4000 km de voiture.

Les éboueurs ne sont pas en reste en cette fin d’année puisque c’est à ce moment là qu’ils ont le plus de travail. Peu de temps à passer en famille ! La production de déchets augmente, quel qu’ils soient… Commençons par la hausse des biodéchets liée à la hausse du gaspillage alimentaire : il passe de 12% à 20%[2]. Aurait-on les yeux plus gros que le ventre ? Les déchets d’emballage (plastique, carton) sont aussi en forte hausse liés à la surconsommation alimentaire et de cadeaux.

Début janvier, un autre déchet fait son apparition sur les trottoirs de Lyon…les sapins bien évidemment ! Sur notre Métropole, ce serait environ 100 000[3] sapins naturels qui seraient coupés pour décorer les foyers. Pour leur fin de vie, les services du Grand Lyon mettent à disposition plus de 171 points de collecte. L’année dernière,  250 tonnes de sapins, soit 66000 sapins, ont été collectées. Nos sapins chauffent ensuite des bâtiments ou retournent à la terre via des plateformes de compostage. Les milliers de sapins restants sont soit abandonnés dans la rue hors d’un point de collecte (le coût d’un ramassage sauvage est cinq fois supérieur!), soit mis dans les bennes grises. Ces sapins finissent alors leur vie dans un des incinérateurs.

On pourrait se dire que le sapin en plastique a un impact environnemental moindre…or c’est tout l’inverse : il est généralement fabriqué en Asie à partir de PVC, matériau toxique et non recyclable. Ce type de sapin émet 48 kg de CO2 contre 3,1 pour un sapin naturel pour l’ensemble de sa vie (ou cycle de vie pour les initiés). Il faudrait le garder plus de 20 ans pour que cela soit rentable sans compter la pollution engendrée. Or la durée de vie est de 3 ans environ… Bref, sapin naturel ou artificiel, tout deux produisent des externalités négatives, mais vraiment, éviter à tout prix les sapins en plastique !

Enfin, n’oublions pas tous les déchets « invisibles » ou le « sac écologique » des biens de consommation qui sont achetés et offerts à cette période. Par exemple, pour une tablette offerte, sa production aura générée 168 kg de CO2[4], calcul dans lequel sont pris en compte les centaines de kilos de déchets miniers liés à l’extraction des minerais rares.

Ça couperait presque l’envie de faire la fête ? Bien sûr que non ! Avec un peu d’organisation et quelques conseils les choses peuvent à la fois être plus écologique et tout aussi agréable. Zéro Déchet Lyon vous propose des alternatives pour un Noël avec moins de déchets ! Vous nous suivez toujours sur le traîneau fait de palettes récupérées ?

Des solutions pour tendre vers un Noël Zéro Déchet Zéro gaspillage tout en passant des moments privilégiés avec nos proches

Idées « cadeaux » : offrir du fait maison ou des moments !

Mettons directement les pieds dans le plat : l’épineux sujet des cadeaux … Pour diminuer le nombre de cadeaux échangés, il est possible de s’organiser entre amis ou en famille pour éviter que chacun fasse des cadeaux à tous les autres. Des sites et applications existent pour vous aider[1]. Ce sera un moyen d’alléger votre porte-monnaie et de réfléchir vraiment à un cadeau qui fasse plaisir à la personne, plutôt que de s’éparpiller à en faire dix.

Autre bonne idée pour recevoir qui plaît vraiment : faire une liste d’envies aux personnes qui sont susceptibles de vous offrir un cadeau. Cette liste peut être faite au fil des mois. A elles de choisir, l’effet de surprise demeure !

Concernant les cadeaux, faisons taire ceux qui pensent qu’avec le Zéro Déchet, on n’offre plus de cadeau. Certes, on va boycotter les leaders de la vente en ligne…mais le cadeau évolue : c’est un cadeau durable, d’occasion, fait-main ou non matériel. Quelques exemples :

– Assumer les cadeaux d’occasion : votre entourage connaît désormais votre démarche alors pas d’embarras à avoir ! Un objet ou un livre trouvé dans un vide-grenier, c’est aussi une manière de dire à l’autre « j’ai trouvé ça un jour, ça m’a fait penser à toi », c’est une belle preuve d’attention, pour des Playmobils vintages et autres jeux : très bonne adresse sur la croix rousse ici6. Pour ceux qui cherche un livre, la librairie Diogène7 offre un large choix de livres et de BD d’occasion et de collection !
– Miser sur le « fait maison » une marque d’attention plus forte encore. On a pris du temps et on a travaillé de nos mains pour offrir ce cadeau : produit consommable, gourmand ou cosmétique, un cadeau déco ou un cadeau pour passer au zéro déchet8 etc. Faire soi-même c’est aussi l’assurance pour soi et pour l’autre de connaître l’origine de l’objet offert.
– Pensez dématérialisé : les expériences et les sorties en tout genre offrent des possibilités, pour toutes les bourses et à l’attention de chaque profil (sportif, curieux de culture, bricoleur etc.) ; soyez créatif ! A Lyon, les idées ne manquent pas, entre les places de théâtre (TNP Célestins et la multitude de petites salles de spectacles), d’opéra, de cinéma ou d’exposition ; les cours de couture par exemple ici9 ou sorties nature accompagnées avec l’Ecole Lyonnaise de Plantes Médicinales10, les abonnements numériques et pleins d’autres idées dans le Guide ZDL chap .9
Allez faire un tour dans les entreprises Zéro Déchet membres de notre réseau des entrepreneurs. Les épiceries vrac 11 12 vous proposeront des kits cadeaux Zéro Déchet, un sapin à planter, du papier cadeau réutilisable et peut-être la venue de la Famillle Zéro-Déchet pour une conférence chez Bulko!

Maintenant que vous avez votre cadeau, comment l’emballer ? Le papier cadeau est à proscrire car il est synonyme d’arbres coupés et de pollution. Essayez le furoshiki, technique japonaise de pliage qui consiste à nouer du tissu autour du cadeau. On peut aussi utiliser du papier récupéré à l’instar d’une page de journal ou des publicités laissées dans le hall de l’immeuble car votre Stop Pub n’a pas été respecté!).

Limiter les biodéchets et le gaspillage alimentaire à Noël

Pour le éviter le gaspillage alimentaire, préparer vos menus à l’avance, rester modéré dans les quantités et préférer des repas à partir de produits locaux et si possible bio et achetés en vrac (et oui c’est fête !). Et si on vous retoque que les produits bio ça coûte trop cher, faites un trait sur le chapon ou le caviar ! Et si Noël était l’occasion d’essayer un menu de fêtes végétalien pour encore plus réduire son impact environnemental ? Découvrez par exemple le menu de fête concocté par l’association Third of Seven (traiteur végétal) à Lyon !

On mettra au compost les épluchures, après tout c’est aussi Noël pour les vers de terre ! Transformez les restes en de nouveaux plats, il en faut parfois peu.

Sapin Zéro déchet

Et voici le moment de la question que beaucoup se pose : est-il possible de se passer du sapin de Noël ? C’est parfois très difficile pour certaines familles tant le sapin est ancré dans les habitudes. Toutefois, il est tout à fait possible d’en créer un à votre image et de vous faire économiser une trentaine d’euros (somme moyenne allouée à cette dépense) ! Voici quelques idées 13 :

(c)  https://www.wedemain.fr/10-idees-ecolos-pour-faire-son-sapin-de-Noel-sans-sapin_a1539.html

Et surtout, pour vous motiver, nous lancons un défi !L'arbre qui cache la forêt

Créez un sapin de Noël Zéro Déchet : vous avez jusqu’au 24 décembre pour poster une photo de votre sapin matériau de récupération avec le hashtag #sapinzdlyon et taguer l’association @zerodechetlyon sur Instagram. Le plus beau et le plus zéro déchet sera récompensé d’un cadeau ! Montrons aux élus que la réduction des déchets mobilise gaiement ! Parlez-en autour de vous ! A vos amis, au travail, à l’école de vos enfants…

 

Pour celles et ceux qui ne peuvent vraiment pas concevoir Noël sans sapin, les choses à savoir et recommandations diverses

Si malgré tout, le sapin est pour vous incontournable et parce que Zéro Déchet Lyon prône les « petits pas », voici quelques recommandations pratiques pour limiter l’impact de votre achat :

  • Préférez un sapin cultivé proche de chez vous : le transport est une part importante de la pollution liée au sapin. A priori, les Normann (ceux qui ne perdent par leurs aiguilles) viennent du Danemark, voire des pays de l’Est, mais il en existe cultivés en France. En général, les épicéas viennent de France, parfois de Belgique. 5000 ha de culture de sapin dédiés pour les fêtes de Noël sont essentiellement concentrés dans le Morvan et la Franche-Comté.
  • Préférez un petit sapin : moins d’impact sur l’environnement, moins lourd, plus facile à décorer avec les enfants… Un sapin de 1,5m de haut met 10 ans à attendre cette taille et les cultures de sapin ne favorisent pas du tout la biodiversité.
  • Achetez-le les 2 premières semaines de Décembre dans une pépinière ou sur un marché car dans les grandes surfaces ils viennent souvent de loin (pays de l’est, Danemark, Belgique) et sont pulvérisés d’un fixateur synthétique pour éviter qu’ils ne perdent leurs aiguilles.
  • Scrutez la présence de labels : il existe un producteur labélisée AB, disponible chez Botanic de Saint Priest15. La présence des labels suivants indique que les producteurs se sont engagés à réduire leur consommation de pesticides et d’engrais16: Plante bleue, MPS et Fleur de France. Il n’existe pas de label FSC ou PEFC.
  • Évitez la neige artificielle : ou flocage, ils ne sont pas compostables.
  • Vous voulez le replanter ? quelques précautions importantes : il faut qu’il ait été cultivé au moins un an en pot pour pouvoir repartir quand vous le replanterez ; attention donc aux sapins en pot qui ont été simplement arrachés et dont les racines sont définitivement abîmé. Un service spécial existe qui prend en charge le replantage du sapin17 ou si vous habitez près de Décines, des solutions existent18 : une forêt entière d’anciens sapins de Noël a été créée par la municipalité !
  • Cultivez en un en pot !: tout simplement… ce sera pour l’année prochaine certes mais en un an, il fera 35cm et la seconde année presque 50cm !19
  • Si vous avez des décorations lumineuses, prenez-les à LED, vous économiserez 30% de surconsommation.

Maintenant soufflez un grand coup, retrouvez vos proches en modes doux ou transport e comment pour gagner 10 % supplémentaire sur votre impact environnemental du moment… Tout va bien se passer, surtout ne culpabilisez pas si vous ne résistez pas au chapon ou si votre nièce ne rêve que de la robe de la princesse des neiges… et surtout JOYEUX NOËL ZÉRO DÉCHET ZÉRO GASPILLAGE à tous et toutes !!

 

Sources :

14 Estimation basée sur les données nationales : 1 sapin sur 6 vendu est en plastique. https://www.planetoscope.com/forets/491-nombre-de-sapins-de-noel-vendus-en-france.html

Laisser un commentaire