Gram’En Vrac : l’hygiène zéro déchet en douceur et simplicité

Candice et Raphaël sont partenaires dans la vie comme au travail. Ils ont créé Gram’ En Vrac pour les gens pressés qui souhaitent prendre soin d’eux, de leur intérieur, et de leur planète. L’association Zéro Déchet Lyon a rencontré Candice pour en savoir un peu plus sur leur magasin de produits d’hygiène et d’entretien, situé à Lyon 6.

La boutique de Candice et Raphaël a beau paraître petite de l’extérieur, elle y abrite pourtant une multitude de trésors parfumés. Originaires de Nîmes et de Savoie, la cadence parisienne et le travail industriel ont lassé le couple qui souhaitait se rapprocher de sa famille et se reconvertir dans un projet professionnel qui faisait sens. Ils ont de leur initiative personnelle commencé le zéro déchet il y a quatre ans, d’abord dans leur cuisine. Partant du constat d’une offre alimentaire en vrac pléthorique, est née l’idée de créer Gram en Vrac, spécialisé dans le vrac des produits d’entretien et d’hygiène, vendus au poids.

Une fine sélection de produits naturels

De la lessive au shampoing, en passant par les huiles végétales (jojoba, amande douce, noyau d’abricot…), les cotons réutilisables et les culottes de règles, Candice sélectionne ses produits avec soin. A chaque nouveau client elle explique le principe : un système de jolis flacons consignés et étiquetés que l’on peut rendre quand on le souhaite, et venir remplir lorsqu’ils sont vides. Le bar à savons offre également un choix varié de savons et shampoings, à l’abricot, à la fraise, et multiples vertues, qu’elle coupe comme du fromage (ludique).

L’avantage d’être à Lyon est d’avoir à disposition plusieurs créateurs que Gram en Vrac expose : par exemple la marque Cozie et son dentifrice avec flacon réutilisable. Candice s’assure de la localité des produits, de leur qualité et de la démarche de ses fournisseurs, en accord avec leurs valeurs. Elle propose donc des produits naturels et inoffensifs, qu’elle teste elle-même auparavant.

« Nous espérons surtout trouver de bons produits, pour que les gens soient contents. »

Les incontournables de Gram’En Vrac

Pour réduire un peu plus leur impact et répondre à nos besoins, ils recensent les produits qui plaisent le plus pour augmenter le volume d’une commande et ainsi diminuer les livraisons. Le produit préféré de Candice reste le shampoing Umai. Fabriqué en France, vegan et sans huile essentielle, il nourrit ses cheveux bouclés, dure longtemps et mousse autant qu’un shampoing liquide. Pour elle, Umai a pensé à tout : un emballage à base de fibre de papier recyclé et une collection de porte-savons incassables, fabriqués à partir de plastique ramassé sur les plages.

Gram’En Vrac a été pensé pour ceux qui n’ont pas le temps ou la patience de fabriquer leurs propres cosmétiques. Certains viennent régulièrement remplir leurs flacons, d’autres fonctionnent au coup de cœur. Elle dira avec un rire que certains pensent entrer dans une boutique de cadeaux, avec ses bougies parfumées et ses chouchous fabriqués à partir de tissu réemployé. Elle se dit « tant mieux », si ça fait plaisir.

« Lorsqu’on commence dans le zéro déchet, la première chose est de ne pas se culpabiliser. »

L’avis de Candice

Lorsqu’on entreprend une démarche zéro déchet, la première chose selon Candice, est de ne pas culpabiliser, et laisser de côté l’idée d’une tâche insurmontable en regardant nos poubelles. Y aller pas à pas et sans transition trop brutale, en utilisant dans un premier temps du verre plutôt que du plastique par exemple, permettra d’éviter les déceptions. L’exemple du dentifrice en galet solide est assez parlant pour elle.

Lorsque je lui demande que penser des marques de grande distribution qui créent désormais des shampoings solides, elle me répond :

« C’est bien tenté ! Ce sont des marques connues et il est possible que pour la personne qui n’est pas vraiment dans le zéro déchet et aurait envie de se lancer… Ils vont certainement vendre plus que des petites marques comme Umaï, avec des prix plus compétitifs. Pour autant, la composition des produits ne doit pas être top.« 

C’est bien de ce point de vue que Gram’En Vrac apporte sa plus-value : une sélection de produits inscrits dans un cercle vertueux.

Leurs défis

La pandémie a sans aucun doute été le plus grand défi de Gram’ En Vrac. Coupés dans l’élan du développement deux mois après l’ouverture, fermés durant trois mois la première année, réussir à fidéliser leur clientèle en étant nouveaux n’est pas une mince affaire. Ils espèrent de tout cœur atteindre le résultat attendu, et surtout, que leurs clients soient contents et trouvent en Gram’En Vrac une alternative simple.

Deux idées de recettes simples et pratiques

Un vinaigre ménager qui sent le frais proposé par Candice :

Collecter ses pelures d’agrumes et les mettre dans un bocal de vinaigre blanc. Faire macérer pendant deux semaines pour que le parfum des agrumes infuse dans le vinaigre. Toute la maison peut être nettoyée avec.

Un baume pour les mains, qu’elle emporte avec elle  :

Faire fondre de la cire d’abeille au bain marie (elle utilise plutôt de la cire de candelilla), puis ajouter et mélanger du beurre de cacao, de l’huile d’avocat et de l’huile essentielle de géranium. Laisser refroidir et se solidifier le baume dans un petit récipient que l’on pourra transporter.

Vous voyez, c’est simple !

Pour suivre leurs actualités et voir les nouveautés : leur site, leur Facebook, leur Instagram.

Y aller : Gram’ en vrac – 32 Rue Vendôme, 69006 Lyon

Voir tous les autres articles Entrepreneurs Zéro Déchet

Laisser un commentaire