Coaching zéro déchet : en classe d’anti-gaspillage

Animatrice d’ateliers, youtubeuse, coach et enfin (mais ce n’est pas le moins important) membre de longue date de Zéro Déchet Lyon ! Carol-Anne Verrier a choisi de faire de la réduction du gaspillage son métier. Que ce soit dans des pique-niques, des tutos Youtube ou des accompagnements personnalisés, son objectif est toujours le même : partager son savoir sur le zéro déchet en allant à l’encontre de tous ceux qui veulent changer leur mode de vie… en mieux !

Premiers pas dans le zéro déchet

Titulaire d’un diplôme d’aide soignante, Carol-Anne se rend vite compte que ce genre de métier ne le permet pas vraiment de s’épanouir. Fin 2015 elle découvre le zéro déchet grâce aux conférences de Bea Johnson et peu à peu elle se converti à ce nouveau mode de vie. Une transition qui n’est pas toujours en douceur : « J’étais assez voire un peu trop extrême, parce que je soûlais tout le monde avec le zéro déchet. Quand mon conjoint venait avec le papier autour du pain, en lieu de le remercier pour avoir pensé à la baguette je l’engueulais parce qu’il avait pris le papier ! » En plus là où elle habite, dans le 9eme arrondissement de Lyon, le vrac n’est pas encore très répandu : « Il n’y pas grand chose à part Biocoop, La vie claire, La main dans l’sac et un marché bio le mardi. » Il n’y a pas de composteur non plus : « Je me suis acheté un lombricompost, meme si au final je n’ai pas grand-chose à mettre : comme je mange bio je ne jette pas les épluchures ! »

En avril 2016 elle rentre dans l’association Zéro Déchet Lyon. Parmi ses premières expériences en tant que bénévole elle garde un bon souvenir de sa participation au salon Primevere : « À l’époque on s’appelait encore Zero Waste France. C’était le premier salon auquel on participait, on était quatre bénévoles pour trois jours ! Ce qui est bien dans ce genre d’événement c’est qu’on peut rencontrer des gens qui sont sensibilisés à l’écologie mais pas forcement au zéro déchet. »

Son nouveau mode de vie a aussi des conséquences dans sa vie professionnelle : « Quand je travaillais chez Monoprix je me levais tous les matins avec la nausée, parce que j’étais obligée d’exécuter des taches qui ne correspondent pas à mes valeurs, comme jeter des produits encore consommables. Mon corps me fait ressentir quand ça ne va pas. » Ce que Carol-Anne recherche dans le travail n’est pas seulement d’avoir de quoi vivre mais aussi d’être heureuse. Après avoir constaté qu’il n’y a pas un métier que lui correspond, elle décide de tenter le coup et de créer sa propre entreprise : Coaching zero dechet.

Coaching zero dechet

Carol-Anne s’adresse d’abord aux particuliers, dans la conviction que c’est par eux qu’il faut commencer pour faire avancer les choses. Après avoir élargi son terrain aux associations elle commence à se faire connaître et à être contacté par des entreprises pour des ateliers : d’abord un incubateur de start-up pour lequel elle traite de la pollution numérique, ensuite pour des commerçants comme Day by Day ou chez l’Alter’Hostel, à Lyon comme ailleurs : « À partir du moment où les entreprises prennent en charge les frais de transport et d’hébergement je suis disponible partout. » Elle propose également des ateliers dans son bureau à Gorge de Loup où sur Skype avec des horaires adaptés à ses clients : « Pour les personnes que je coache j’ai un programme d’accompagnement : après un premier rendez-vous gratuit si la personne est motivée pour travailler avec moi on se voit tout les 15 jours en vrai ou par Skype. À ce stade soit on pars sur un programme très général avec un nombre de séances défini à 20 euro de l’heure très général, soit je propose un programme d’accompagnement qui va sur le long terme où on travaille que sur la salle de bain : ma garantie est d’accompagner mon client jusqu’à qu’il n’a plus de poubelle dans sa salle de bain. Je m’engage aussi à répondre à toute question sur le 72 heures. » Le prix du deuxième programme est de 97 euro.

Des vidéos… et des pique-niques

Le besoin de partager sa passion a conduit Carol-Anne à créer en 2016 une chaine Youtube, Une journée sans déchets, qui compte à ce jour 537 abonnés. Dans chaque vidéo elle traite un déchet, par exemple une cannette de soda, et elle explique comment elle a été créé, le nombre produit et recyclé dans le monde, si c’est recyclable, dans quelle poubelle il faut la mettre et surtout comment éviter de produire ce déchet. Il y a également un défi zéro déchet tout les mois et une série réalisé pendant la période de Noël avec une vidéo par jour, comme dans le calendrier de l’Avent.

Entre juillet et août  Carol-Anne va animer des pique-niques qui ne portent pas seulement sur le zéro déchet mais plus en général sur l’écologie et le bien être. Ce projet va toucher une vingtaine de lieux, entre la France, la Belgique et la Suisse. Le principe est très simple : « Inviter des acteurs locaux, des associations, des influenceurs, des youtubeurs… bref tous ceux qui veulent sensibiliser sur leurs causes et peut-être trouver des bénévoles ou des adhérents. » Comment on finance ce genre d’événement ? « Il faut créer une association pour que les entreprises puissent faire des dons pour financer les pique-nique et peut être d’autres événements dans l’année. » À Lyon le pique-nique aura lieu au Parc de la Tète d’Or.

Pour plus d’informations vous pouvez consulter la page Facebook de Carol-Anne ou sa chaine Youtube !

Laisser un commentaire