“ À la source ˮ, nouvelle épicerie zéro déchet à Lyon

Une épicerie de produits vracs, c’est bien… mais une épicerie zéro déchet c’est encore mieux, n’est-ce pas ? À partir de septembre, on pourra en trouver une nouvelle à Lyon, au cœur du quartier de la Part Dieu. Elle s’appelle À la source, née par l’initiative d’Aneta Sidor.

Qui est Aneta ?

Originaire de Varsovie, Aneta s’installe à Lyon à l’âge de 18 ans pour ses études. Ensuite, elle déménage dans d’autres villes en France pour travailler dans l’industrie : « Je n’étais pas écolo à l’époque », nous confie-t-elle. Le déclic se produit suite à une série de malheurs personnels et professionnels, notamment la perte de toutes ses affaires et mobiliers pendant un déménagement. De retour à Lyon, elle décide de repartir de zéro : avec une amie, elle commence à réfléchir à un projet d’épicerie de vrac avec des produits locaux. Quand sa partenaire décide de quitter le projet, elle le reprend toute seule pour le faire évoluer à sa manière, c’est à dire sous forme d’épicerie locavore et zéro déchet. Une petite nuance qui n’est pas sans importance : « Le vrac permet de pratiquer le zéro déchet mais pas l’inverse – elle nous explique – On peut arriver à un objectif zéro déchet pas seulement via le vrac mais aussi grâce au recyclage, l’upcycling (ou “ surcyclage ”, c’est à dire le recyclage de produits ou matériaux “ par le haut ”, ndr), la sensibilisation sous toute forme, la réduction de ses achats, l’achat d’occasion plutôt que neuf… ».

Sa démarche zéro déchet

Bref, le vrac est juste une des composantes qui permettent de pratiquer le zéro déchet. Même si, malheureusement, ce n’est pas toujours le cas : « Une épicerie vrac fait du zéro déchet coté client mais elle peut quand même être polluante, pendant qu’une épicerie zéro déchet comme “ A la source ” va s’insérer plutôt dans l’économie circulaire. Elle va s’entourer de partenaires pour essayer de trouver des débouchés possibles pour ses emballages, faire des ateliers do it yourself… ». Une démarche bien plus ambitieuse : « Mon souci est d’être une entreprise écolo, c’est à dire que je ne veux pas avoir d’impact sur l’environnent non plus : en tant que commerçant du 21ème siècle je veux donner l’exemple en disant “Je ne produits pas de déchet. Et le vrac donne la possibilité d’atteindre cet objectif. ».

L’épicerie

Cette ambition est bien résumée par le nom de l’épicerie : « “ À la source ” veut dire d’abord chercher les produits directement chez les fournisseurs, en essayant de faire réadapter leur manière de les distribuer pour que ça corresponde plus à nos valeurs ». Il y a aussi un autre sens : « En tant que distributeur, si on n’agit pas “ à la source ” du problème, c’est à dire ses emballages et pas uniquement ceux des clients, on devient nous aussi une source de problème pour la société, même si on a l’impression de faire du bien pour ces gens-là ». La partie boutique de l’épicerie est située au rez-de-chaussée, où les produits sont classés selon leur provenance. Il y a également un espace nettoyage et une partie ateliers pour sensibiliser les gens au mode de vie zéro déchet et fournir un espace de discussion pour des partenaires, des associations et plus en général tous ceux qui sont engagés dans cette démarche.

La clientèle

Aneta veut s’adresser à une clientèle mixte, pas seulement les adeptes au mode de vie zéro déchet. Et l’endroit où son épicerie se situe se prête bien à cet objectif : elle se trouve dans le 3ème arrondissement, juste devant l’arrêt de métro Place Guichard – Bourse du Travail de la ligne B. Un lieu de passage idéal pour atteindre des gens de tout âge et milieu social. Et ce n’est que le début : dans le futur, Aneta envisage d’ouvrir d’autres épiceries dans différentes parties de la ville.

Horaires d’ouverture

“ A la source ” est ouvert toute la semaine du lundi au vendredi de 9h30 à 19h30, le samedi de 10h à 19h et le dimanche de 10h à 13h.

Laisser un commentaire